Snåsa Blue bottle Green bottle
LE VISIONNAIRE

LE VISIONNAIRE LE VISIONNAIRE

C’est un moment si simple et banal. Mohamed Sambou se tient près de la fenêtre, dans la cuisine de la grand-mère de sa partenaire, et regarde le paysage sauvage entourant le petit village de Snåsa. Il tient un verre d’eau à la main. Il boit une gorgée. Regarde le paysage. Boit une autre gorgée. De l’eau fraîche et saine. La nature. La forêt, les montagnes.

Et soudain, la révélation : "Il faut que je partage ça, je dois partager ça avec le reste du monde." Une série de coïncidences l’ont amené jusqu’ici. Maintenant, il sait pourquoi. Un informaticien belgo-marocain dans un village proche du centre géographique de la Norvège, vit une expérience de type Eureka grâce à un verre d’eau...

Plus d’info   

LE SCIENTIFIQUE LE SCIENTIFIQUE

Le son du métal contre le métal résonne depuis une clairière dans la dense forêt de sapins. Âgé d’une cinquantaine d’années, un homme de grande taille enfonce un fin tuyau de fer d’un mètre de long dans le sous-sol humide. Une courte pointe est fixée à l’extrémité du tuyau. Lorsque quelques centimètres seulement dépassent du sol, il raccorde un nouveau tuyau à l’extrémité.

L’hydrogéologue Bernt Olav Hilmo soulève une lourde machine, de la taille d’un petit moteur hors-bord, pour le poser sur l’extrémité du tuyau où il le fixe. Il le démarre en tirant fort sur une ficelle. Bientôt résonne un léger bruit de moteur à travers la forêt. La machine vibrante enfonce le tuyau dans le sol.

Plus d’info   

LE SCIENTIFIQUE
PROPRIÉTAIRE DU TERRAIN

PROPRIÉTAIRE DU TERRAIN PROPRIÉTAIRE DU TERRAIN

"Nous vivons principalement de l’élevage de vaches laitières et de sylviculture. La propriété a une superficie de 4,5 hectares. Mes ancêtres du côté de ma mère se sont installés là en 1694. Donc, oui, nous sommes probablement venus à Snåsa pour y rester."

Le propriétaire du terrain, Peter Finsås, dissimule un modeste sourire derrière sa tasse de café qui disparaît presque dans sa main immense, en clignant des yeux vers la source Snåsa partiellement gelée. L’ombre d’un épervier dessine un cercle parfait sur le sol couvert de givre. Les traces d’un lièvre disparaissent sous un genévrier en lisière de la forêt.

Plus d’info